Comment vivaient les hippies ?

Symbole de paix et d’amour, l’état d’esprit de la mouvance hippie née dans les années 1960-1970 aux États-Unis. Portée par des artistes très populaires, le mouvement se construit autour d’un amour pour la musique, autour de rencontres informelles entre les individus et par l’absorption de stupéfiants. Alors, c’est au même moment de la création des Rolling Stones, de l'apogée de Franck Zappa, des discours inspirants de Martin Luther King, de la guerre du Vietnam ou encore de l’assassinat de Kennedy que se démocratise ce mouvement. 

À l’origine, les hippies désignent un groupe d’individu en révolte contre la société de consommation du style de vie américain. Exemplification de la dégénérescence de l’Amérique conquérante pour ses détracteurs, ou vraie société pacifique, mais qui étaient vraiment les hippies et comment vivaient-ils ? 

La mode bohème

L’HISTOIRE DU MOUVEMENT HIPPIE

LES RACINES ET PRÉCURSEURS DU MOUVEMENT HIPPIE 

Dans un premier temps, les années hippies se caractérise par la théorie de la Désobéissance civile. Établie par Henri-David Thoreau dans son essai du même nom publié en 1846. La désobéissance civile est aussi reprise par John Rawls en 1971. Il défend la thèse selon laquelle l’individu a un devoir moral et une obligation de contestation lorsqu’une mesure politique ne lui semble pas légitime. 

À la désobéissance civile s’ajoute le pacifisme du mouvement hippie. Si c’est dans une logique de contestations, envers le mode de consommation, le capitalisme et la société bourgeoise de ”l’American Way of Life”, le mot d’ordre est la non-violence. 

Enfin, c’est un mouvement qui n’a pas de hiérarchie, pas de structure. Ainsi, c’est l’anarchie qui règne au sein du mouvement hippie, mais toujours une anarchie placée sous le slogan du “Peace and Love”. 

Le mouvement hippie est donc la contre-culture par excellence des années 1960-1970.  Mais qu’est-ce qu’une contre-culture ? Cela désigne un mouvement contestataire qui s’incarne dans différents aspects culturels. Dans cette décennie, on retrouve ainsi des protestations au travers de la musique, principalement, mais aussi au travers de la photographie et de la cinématographie. 

Le hippie des années 60 et 70 prône aussi l’amour libre et la liberté sexuelle, sous une forme de sexualité débridée qui vient dé-tabouiser les mœurs puritaines de leurs parents. Véritable mode de vie et pas simplement crise d’adolescence, ce  mouvement se veut critique de la société occidentale et de ses valeurs qu’il juge pleine de conformisme et d’hypocrisie. 

FORMATION DU MOUVEMENT HIPPIE

Le mouvement hippie se forme donc dans le courant des années 1960, sous le signe du refus des valeurs bourgeoises de la société américaine. On révolutionne le monde en prônant la non violence, en écoutant de la musique, en conversant, et s’aimant et en se droguant.

Au sein même du mouvement hippie se déclinent diverses luttes sociales et politiques. On retrouve alors la nouvelle gauche, les pacifistes guerre du Viêt nam et des militants afro-américains pour les droits civiques.  

le style bohème

LES HIPPIES, UNE VIE PROCHE DE LA MUSIQUE

En tant qu’enfant du rock n Roll et de la Beat generation, qui s’incarne au travers de groupe de rock et de rock progressif tels que les Pink Floyd et Led Zeppelin ; ainsi que du style garage rock, se développe la culture musicale hippie. À la fois festive, surréaliste et alternative, cette musique ne finit pas de surprendre. 

LE SUMMER OF LOVE, TOUT UN ÉTÉ PLACE SOUS LE SIGNE HIPPIE

Au cours de l’été 1967 a lieu le Summer of Love. C’est un événement informel qui a lieu à San Francisco, dans le Golden Gate Park. Des milliers de personnes affluent afin de se réunir et de faire triompher le mode de vie hippie. San Francisco, qui était déjà empli de symbole, se convertit en un lieu où exaltent le multiculturalisme et la tolérance. 

C’est dans cette ambiance festive que sont organisés des concerts gratuits et des rassemblements quotidiens tout au long de l’été 1967. Les individus se réunissent et échangent dans ce parc, ce qui ne plait pas à la municipalité et aux habitants. Quelques débordements ont lieu, mais à la fin de l’été l’événement s’essouffle. 

LE FESTIVAL DE WOODSTOCK, l’APOGÉE DU COURANT HIPPIE 

C’est à la fin des années soixante, durant l’été 1969, que le festival de Woodstock prend place. C’est alors l’apogée du mouvement hippie. Il a lieu à une centaine de kilomètres de Woodstock, dans un champ de Berthel, dans l’état de New York entre le 15 et le 17 août. 

D’immenses artistes se produisent au cours de ce festival, comme Jimi Hendrix, Joe Cocker ou encore The Who. Malgré une organisation catastrophique et une météo qui n’a pas épargné les festivaliers, Woodstock s’est convertie en une légende du mouvement hippie emplie de pacifisme, de musique, d’amours et de substances psychoactives. 

LES ARTISTES INCONTOURNABLES DU STYLE HIPPIE

Les artistes du style hippie relèvent surtout des styles musicaux comme le rock, le blue , le funk et le folk. Ils se sont convertis en des mythes du fait de leur décès prématuré. On retrouve beaucoup d’artistes emblématiques de la période hippie dans le Club des 27

C’est le cas de Jimi Hendrix, célèbre guitariste et chanteur de rock psychédélique, blues rock et hard-rock. Il s’est produit sur la scène de Woodstock et a fait une célèbre reprise à la guitare électrique de l’hymne national américain : The Star Spangled Banner. Il décède du fait d’une surdose de psychotropes en 1970. 

Janis Joplin,  est une autre célèbre chanteuse du mouvement hippie faisant partie du Forever 27 Club. Chanteuse de blues et de soul elle est notamment connu pour ses chansons comme “A piece of my heart”. Elle se produit elle aussi sur la scène de Woodstock en 1969 et décède d’une overdose en 1970, moins d’un mois après Jimi Hendrix. 

vivre comme un hippie

LES HIPPIES, UNE VIE AU CŒUR DE LA NATURE ?

SAN FRANSISCO, SYMBOLE DE LA CONTRE-CULTURE HIPPIE

C’est toute la Californie qui incarne le style de vie pacifiste et à l’idéologie pleine d’utopie des hippies, mais tout particulièrement la ville de San Francisco. Ainsi, San Francisco se convertit en la ville incontournable du style de vie hippie. Le quartier Haight Street tout particulièrement, s’impose comme le lieu de naissance du mouvement. C’est dans ce quartier que l’on retrouve la maison de Janis Joplin et Jimi Hendrix, au ravalement plein de fresques psychédéliques, ainsi que la colline du Golden Gate Park où se tint le Summer of Love en 1967. 

Aujourd’hui, ce quartier est toujours marqué par la mouvance hippie, que l’on pourrait qualifier de bobo aujourd’hui, où l’on retrouve de nombreux ateliers d’artistes indépendants, des salons de tatouages, des petites épiceries, et des magasins faisant l’apologie du cannabis. 

L'HÉRITAGE DE LA MOUVANCE HIPPIE, LA CULTURE BABA COOL  

On attribue à cette génération un grand nombre d'évènements et de débats actuels. C'est ainsi que la culture des festivals née avec eux. Tout comme la considération pour l'environnement et l'écologie. En effet, c'est avec le mouvement hippie que vont croitre les questions environnementales, non pas telles qu'on les connait aujourd’hui, mais plutôt comme une première considération de la nature.

s'habiller comme un hippie

LE STYLE VESTIMENTAIRE DES HIPPIES

La génération hippie des sixties a tendance à préférer des vêtements amples et larges qui créent un look fluide et aérien. Adepte des vêtements au motif ethnique, des plumes

Alors, pour retrouver un look hippie digne du début des années soixante, pourquoi ne pas craquer pour une jupe fluide maxi longue qui viendra embrasser complètement ce style ? N’hésitez pas aussi à accessoiriser vos cheveux avec tous types d’ornements : bandeaux, foulards, fleurs pour un look Flower Power, laissez parler votre créativité. 

Alors, si vous avez une soirée à thème prévu placé sous le signe du hippy, que vous soyez un homme ou une femme, adoptez une coupe avec les cheveux longs, des franges un peu rétro, et de grosses fleurs. Vous aurez alors le déguisement hippie parfait pour votre soirée, et si vous choisissez d’investir dans des pièces classiques, vous n’aurez aucun mal à les reporter dans la vie de tous les jours, car le style hippie chic fait son grand retour.